Histoire de l’Établissement
L'Excellence depuis 1927

Tout débute entre 1921-1931, la période qui constitue les « années folles » des « ateliers-écoles » que l’on nomme à partir de 1927 « ateliers-écoles d’orientation professionnelle et d’apprentissage ».

Le syndicat de la boucherie de Paris crée en 1927, une œuvre de haute importance, « l’école professionnelle de la boucherie », ayant pour but de recruter et instruire les apprentis, de perfectionner théoriquement et pratiquement les commis, les seconds par des cours, des conférences et des démonstrations pratiques qui ont lieu, du 1er novembre à fin juin suivant, à l’école de la Chambre de Commerce, qui se trouve, 16 rue du Terrage à Paris, et dans certaines boucheries parisiennes. Après trois années d’études consécutives, les élèves peuvent obtenir le certificat d’aptitude professionnelle, donnant de réels avantages à ceux qui en sont titulaires.

L’Ecole Professionnelle de la Boucherie de Paris (EPB) est une école privée qui conserve des liens très étroits avec le syndicat parisien des bouchers. Parallèlement à l’E.P.B « a été créée une section de préapprentissage qui, sous l’égide de la chambre de commerce de Paris, prodigue un enseignement gratuit à une trentaine d’élèves, sous la direction de M. Morière ».

 

Après la pause imposée par la guerre en 1946, l’EPB utilise les locaux de la rue du Terrage. Puis de 1947 à 1953, l’EPB utilise les locaux de la mutuelle patronale des Vrais Amis (rue Pierre Lescot).

Le président Chaudieu persuade le syndicat de la nécessité d’acquérir, sous une forme à étudier, des locaux permettant de monter des ateliers, des classes et des bureaux.
Les problèmes financiers ne sont pas résolus…

Active prospection de l’école, du syndicat de Paris et de la confédération pour trouver des locaux adéquats permettant d’héberger l’école de la boucherie de Paris et une école en gestation qui serait l’ « école supérieure des métiers de la viande ».
Cette dernière, placée sous l’autorité de la confédération nationale de la boucherie française, aurait vocation nationale sur le plan du perfectionnement.

L’achat d’un terrain situé 37, boulevard Soult, s’effectuera en 1955 par la Confédération.
M. Marcel Drugbert, Président de la Confédération, confirme par cette décision le projet de création d’une Ecole Supérieure des Métiers de la Viande et franchit là une étape importante pour la formation professionnelle dans notre métier.
L’Ecole Professionnelle de la Boucherie de Paris et de la région parisienne se transporte et s’implante à cette nouvelle et définitive adresse.

Extension des activités de l’école, élargissement du corps enseignant correspondant au développement nécessaire de la formation professionnelle et aux possibilités nouvelles ouvertes par le cadre nouveau.
Réalisation d’un programme audio-visuel, diapositives et fiches techniques sous la tutelle du ministère de l’agriculture.
Adaptation aux dispositions de la loi de 1971 portant règlement de l’apprentissage. Transformation des « sections d’éducation professionnelle » en « classes préparatoires à l’apprentissage ». L’école n’a cessé de grandir.

C’est en 1973, que l’école commence à organiser avec les fédérations régionales le développement du recrutement des jeunes, l’E.P.B devient un centre de formation pour apprentis bouchers.

Dans le cadre des nouvelles dispositions, la question de la restauration scolaire se trouve posée. Elargissement des instances dirigeantes de l’école.

En 1976, l’actualisation des statuts de l’école professionnelle de la boucherie de Paris est effectuée. Les instances élargies facilitent une grande coopération avec les fédérations.
A partir de la longue expérience acquise par l’institution, une profonde réflexion pédagogique est entreprise.

Un projet pédagogique est élaboré. Il vise à réunir les conditions permettant :

Une coordination avec les entreprises accrue,
Des formes nouvelles de relations élèves/corps enseignant,
Une recherche approfondie pour mieux asseoir tous les cours théoriques directement sur la pratique,
Une connaissance élargie de l’élève, dans un souci constant de son intégration dans le métier, celle lui permettant de s’y exprimer pleinement,
Une adaptation des locaux en vue d’améliorer les conditions de travail du corps enseignant (création d’une salle de travail, d’une salle de permanence, projet d’un nouvel atelier),
Proposition et adoption d’un plan de recrutement et de formation.
Rééquilibrage des diverses grandes disciplines : cours en salle, cours pratiques et de sport.
Développement de la coordination avec les maîtres d’apprentissage et de stage par la mise en place d’un carnet de correspondance.

Toutes ces dernières dispositions, bien qu’importantes, s’inscrivent tout naturellement dans l’évolution permanente de L’INSTITUTION.

En 2010, les sections de B.E.P. sont transformées en C.A.P. Renforcé dit de préparation au B.P. Le B.E.P. est abrogé.
En 2011, un B.P. en 3 ans est créé afin de permettre la poursuite de formation à un plus grand nombre de candidats.
En 2013, suite à un nombre croissant d’apprentis désirant intégrer la formation, le C.F.A. modifie l’alternance, elle passe d’une semaine de 35h au C.F.A. et de deux semaines en entreprise contre une semaine sur deux au C.F.A. auparavant.

 

 

Claude ANTHIERENS

Meilleur ouvrier de France 2000,
Président de l’EPB

Découvrez en plus


LE RECRUTEMENT D’APPRENTIS CONTINUE !

Durant cette période de confinement, l’École Professionnelle de la Boucherie continue de recruter ses apprentis pour la rentrée de septembre 2020.

Notre accueil téléphone reste ouvert. Réalisez dès maintenant votre pré-inscription en suivant ce lien : pré-inscription

Découvrir & se rencontrer

Venir à l'Ecole

Ecole Professionnelle de la Boucherie
37, boulevard Soult
75012 PARIS

Itinéraire vers l'Ecole

Nous contacter

Accueil : 01 43 45 23 72

Pour nous contacter, passez par le formulaire.

Contactez-nous

Réseaux sociaux